MESSINIA (Péloponnèse)

Type : Préfecture

Superficie : 2.991 km²

Villes, sites, îles : Agia Kyriaki, Agia Mariani, Agios Andreas, Agios Vassilio, Akovitika, Akritas, Alagonia, Andromonastiro, Androubevitsa, Androussa, Ano Englianos, Ano Kardamyli, Artemisia, Asiné, Bourdzi, Bourgos, Bourzi, Chelonaki, Christianoi, Dorion, Englianos, Epano Englianos, Eva, Filiatra, Finikounda, Gargaliani, Gérénia, Giannitsa, Hora, Iklaina, Inousses, Ithomé, Kalamai, Kalamata, Kalamia, Kalogerorahi, Kambinari, Kambos, Kardamili, Katafigi, Kiparissia, Koroni, Koryphasion, Likaki, Malti, Manganika, Marathonissi, Marathoupoli, Mavromati, Ménélas, Messene, Methoni, Navarino, Néda, Neo Kastro, Niokastro, Nomitsi, Paliokastro, Palionavarino, Pédalos, Peristera, Petalidi, Petralana, Pharai, Platsa, Prophète Elie, Proti, Pylos, Rahès, Samari, Sapientza, Schiza, Sfaktiria, Sphactérie, Sykia, Thalames, Thouria, Tsichli-Baba, Vénétiko, Voidokoilia, Voulkanos, Zarnata, Zervissia

 

(c) www.grecomania.net

 

La Messénie est l’extrémité sud-ouest du Péloponnèse et se compose de la Messénie Centrale et du Magne messénien. Euripide l'appelle "porteuse de beaux fruits" et la décrit comme une contrée arrosée de nombreux cours d'eau, avec des pâturages où paissent des boeufs et des moutons, ainsi qu'un climat merveilleux. Telle qu'elle est aujourd'hui encore. Eté long et frais, printemps extrêmement doux, automne agréable, hiver clément, sources et rivières en grand nombre, sol fertile, montagnes verdoyantes.

Dans la Messénie Centrale, on rencontre des villages avec des habitats préhistoriques, des ruines antiques, des châteaux médiévaux et des églises byzantines.

Le Magne messénien se caractérise par les plages de sable et de galets, les criques, les pins, les sapins et les sources cristallines, les chapelles désertes et les grottes aux fées hérissées de stalactites, les villages nichés à flanc de montagne et les villages au bord de la mer, les maisons de pierre avec coins de feu, les cours fleuries, les ruelles pavées, les églises byzantines et châteaux-forts, les tours et les maisons-tours ainsi que les gorges sauvages.

 

Bref rappel historique : Apres la bataille de Leuctres (371 av. J.-C.), qui marqua la fin de la suprématie spartiate dans le Péloponnèse, le général thébain Epaminondas bâtit la ville de Messène ayant prit le nom de la première reine de la région, et la forteresse d'Ithomé (369 av. J.-C.). La nouvelle ville devint la capitale des Messéniens libérés.

 

 

Légende : Retrouvez ici la signification des pictos (pop up).

En rouge : Tous les lieux que j'ai visités.

En bleu : Tous les autres lieux dont vous trouverez des infos sur ce site.

 

Dans le reste de la préfecture notons encore la Cage de Nestor.