Stratoniki

 

Situé à 111km de Thessalonique et 63km de Polygyros, le village est construit sur le mont Stratoniko offrant une vue sur la baie d’Ierissos et la péninsule de l'Athos. C’est un des 12 Mademochoria et les résidents travaillent traditionnellement dans les mines. Il aurait été construit par Perdikas, roi de Macédoine, pour honorer sa soeur Stratoniki. Le village actuel est uni à Stagira. Selon la tradition, l'histoire de la région est liée aux mines (principalement d'argent) depuis l'époque d'Alexandre le Grand. Suite à la proximité des mines de Mavres Petres (Roches noires), Stratoniki possède un sous-sol percé de nombreuses galeries. Certaines des anciennes maisons ont été conservées dont se démarque le manoir de quatre étages d’Athanasiadi. Son propriétaire était un marchand de Constantinople venu ici en 1890. La maison a été luxueusement meublée. Situé dans le village, l'église de Saint-Nicolas (1812) possède des icônes du XIXe siècle, une ancienne icône de Saint Nicolas du XVIe siècle et de nombreux trésors anciens.

Stratoniki prospère depuis 1530, depuis que le sultan Soleiman I a restructuré les mines de l'Empire Ottoman, reconnues depuis l'époque byzantine comme Sidirokafsia ou Siderolapsa (Sidrekapsi). Le développement des mines fait de Stratoniki un grand centre prospère, depuis 6.000 travailleurs y ont travaillé avec 500-600 fours placés tout autour de la montagne. Ces années, en dehors des Grecs, des travailleurs de plusieurs autres nationalités sont arrivés dans la région comme des Bulgares, Serbes, Valaques, Kirkasians, Turcs, Albanais, Juifs et même des Allemands comme techniciens. La région était devenue une petite Babel avec de nombreuses langues entendues. On pouvait entendre le grec des travailleurs et des habitants des villages voisins, le judéo-espagnol de nombreux marchands et changeurs juifs ainsi que de nombreuses autres langues balkaniques. Une chose étrange était la fermeture des magasins des Juifs le samedi tandis que ceux des chrétiens l’étaient le dimanche. Une mine a probablement été exploitée dans Sidirokafsia depuis l'époque de Murat II (1421-1451). Au milieu du XVIe siècle, il est estimé que le sultan a sorti des mines de 20 à 30.000 pièces d'or en valeur de minerai, sur base mensuelle, une somme énorme à l'époque.

La montagne de Stratoniko (point culminant à 913m) est située au-dessus du village de Stagira. L'endroit est plein d’étonnants bosquets de chêne, de grands et vieux hêtres, de châtaigniers et de nombreuses autres espèces. Les eaux douces et fraiches étanchent la soif des bûcherons et rafraichissent les milliers d'alpinistes animant les sentiers de montagne. La faune comporte une abondance de sangliers, chevreuils, lièvres, bécasses, oiseaux et insectes.