Mavro Aloni

 

Mavro Aloni est l'endroit d’Ierissos où, pendant le soulèvement de Halkidiki en 1821, Sidik Yusuf Bey a tué 400 indigènes. Chaque année, le massacre est commémoré le troisième jour de Pâques avec un service suivi d'une danse spéciale connue sous le nom kangeleftos, une recréation de l'abattage et des chansons avec toute la nostalgie du peuple pour la liberté. Les cérémonies religieuses commencent dans l'église principale du village et sont suivies d'une procession conduite par les prêtres, avec l'icône de la Résurrection, bannières et drapeau national, à travers Aloni au son des chants et le battement du bois de prière.