Amaliada

 

(c) www.grecomania.net

 

Dans les environs du village d’Amaliada on peut voir les monastères byzantins de Frangavila (2 km) et d'Agios Nicolaos Frangopidimatos, datant tous deux de l'occupation franque. Le second doit son nom ("saut du Franc") au saut dangereux fait par un chevalier franc pour échapper à ses poursuivants. Au nord d'Amaliada, une route secondaire partant sur la droite mène aux ruines de l'antique Ilida (Élis) où s'entraînaient les athlètes avant de prendre part aux jeux olympiques. Les fouilles ont mis au jour un théâtre, des vestiges du gymnase et deux sanctuaires d'Aphrodite.

Le monastère de Frangavilla est aujourd'hui reconverti en orphelinat de la municipalité d'Elis et son katholikon byzantin est une des églises les plus importantes d'Eleia. C'est une église cruciforme inscrite avec quatre colonnes et un dôme. Des additions et des réparations postérieures en ont changé son aspect extérieur et il donne maintenant l'impression d'être massif et inarticulé. A l'intérieur, d'importantes fresques ont été préservées dont les plus anciennes sont probablement contemporaines à la construction du bâtiment et les plus récentes datant du XVIIe siècle.

 

Avis du webmaster : * : Du monastère de Frangavilla seule l'église est intéressante.