Agia Lavra

 

Situé à 961m d'altitude à 6 km de Kalavrita, le monastère d'Agia Lavra (dépendance de l'Athos) a été fondé en 961 et compta jadis jusqu'à 961 moines. De l'ancien monastère (Xe), seule l'église byzantine a été conservée avec son double toit en forme de croix. Détruit par Ibrahim, il a été reconstruit un peu plus au sud. C'est dans le monastère actuel, construit en 1689, que retentit le cri "la Liberté ou la mort" marquant le réveil de la conscience nationale et le début de la guerre pour l'Indépendance (1821). C'est dans le jardin, sous le platane historique, que fut levé l'étendard de la révolte le 25 mars. La chapelle byzantine, située en contrebas du parvis, est probablement l'église primitive et est décorée de fresques noircies par les incendies. L’église centrale du monastère possède une voûte peinte en faux marbre. Bien que reconstruit, le monastère a perdu à peu près tout intérêt. On y verra toutefois un petit musée abritant des manuscrits ainsi que l'étendard de l'Indépendance du patriarche Germanos.

Sur une colline face au monastère se dresse un monument à la mémoire des combattants de la guerre d'Indépendance (1821).

 

Avis du webmaster : ** : Assez beau monastère hélas fermé lors de mon passage.