Prokopi

 

Dans le hameau perdu de Prokopi, dans la verdure, se trouve l'église d'Agios Ioannis "le Russe" (officier tsariste) abritant les reliques du saint, lieu de pèlerinage pour les orthodoxes. Fait prisonnier par les Ottomans et persécuté pour sa fidélité à la foi orthodoxe, il mourut en Cappadoce en 1730, auréolé d'une réputation de sainteté. Par la suite, on attribua des propriétés miraculeuses à sa dépouille, pieusement conservée. Lors de l'échange de population de 1922 entre la Grèce et la Turquie, les réfugiés d'Asie Mineure emmenèrent avec eux la dépouille de leur saint, auquel ils construisirent une vaste basilique en Eubée. Depuis lors, à en croire les autorités religieuses, des miracles continuent à se produire.

La région possède bon nombre de platanes et dans le village, de nombreuses boutiques proposent un succulent miel local.