Le parc national de Vikos – Aoos

 

Le Parc National de Vikos - Aoos, situé du côté nord-ouest du complexe montagneux de Pindos, inclut la gorge de Vikos, considérée comme la plus grande et la plus profonde en Europe. La vallée de la rivière Aoos, situé entre les complexes montagneux de Smolikas et de Timfi est également d'une beauté exceptionnelle. Les maisons traditionnelles de Zagori et de Konitsa parfaitement et harmonieusement incorporées dans la morphologie de la région (en pierre) donnent au visiteur l'impression qu'elles ont toujours fait partie du paysage.

 

Année de fondation : 1973

Superficie totale : 12.225 ha

Superficie du cœur du parc : 3.412 ha

Type : montagnes sud-européennes

 

Le parc national de Vikos – Aoos a été fondé dans le but de protéger un lieu sauvage. Les gorges de Vikos (affluent de Voïdomati), le ravin de la rivière Aoos et la montagne Tymfi (Guamila, 2491m d’altitude) en sont les joyaux. Il se situe dans le département de Ioannina, près de la ville de Konitsa et des villages de Monodendri, Aristi et Papingko. L’alternance du relief de la région est très caractéristique et impressionnante : aux ravins escarpés succèdent des pentes douces et des rochers abrupts. L’environnement riche et unique offre une variété des espèces de plantes et d’animaux. Différentes zones de végétations se succèdent : végétation de type maquis méditerranéen, de type marécageux, des forêts de conifères et d’arbres à feuilles caduques et des prairies pré-alpines. Cet unique complexe écologique accueille plus de 50 espèces d’arbres et d’arbustes et plus de 1000 plantes dont des essences rares et uniques en Grèce comme l’achillé (Achilea abrotanoides), la centaurée (Centaurae pawlovskii), le lis (Lilium carniolicum), la ramondie (Ramonda sebrica), la valériane (Valeriana epirota)... Parmis les arbres à feuilles notons la présence de chênes, érables, frênes, noisetiers, ormes, platanes, saules, tilleuls... et parmis les conifères les cèdres, pins noirs et blancs, sapins. La faune présente également une rare variété d’espèces dont le chacal, le chamois, le chat sauvage, la chèvre sauvage (Rupicapra rupicarpa), le chevreuil (Capreolus capreolus), le loup (Canis lupus), la loutre d’Europe (Lutra lutra), l’ours brun (Ursus arctos), le sanglier (Sus scrofa), différentes espèces de rapaces et autres oiseaux, différents poissons, insectes, reptiles et amphibiens, différents petits carnivores et rongeurs...

 

Dans les limites du parc se trouvent quelques villages importants de Zagori comme Monodendri, les Megalo (grand) et Mikro (petit) Papingko et Vikos ainsi que quelques monastères taillés dans la falaise. Dans l’enceinte du parc il n’y a ni hôtels ni refuges.

 

Le défilé de Vikos

De tous les canyons du Zagori, il y en a un qui se distingue de par ses dimensions et par le spectacle qu'il offre: il s'agit du défilé de Vikos, qui, recueillant les eaux de divers ruisseaux de la region (Bayotikos, Frangadiotikos, Tsepelovitikos, du nom des villages d'où ils proviennent), les conduit au Voidomatis prenant sa source dans les gorges elles mêmes. Le Vikos s'étend sur plus de 16 km, sa profondeur dépasse par endroits les 700m, et son écartement peut se restreindre à quelques mètres dans le fond et vers les 250m entre les rebords supérieurs. La vue est saisissante. C'est une des plus longues gorges du pays commençant près de Vikos et se terminant à Papingo. Mais outre cette grandiose beauté, le défilé de Vikos présente un grand intérêt scientifique, la nature y étant presque inviolée avec une grande diversité d'écosystèmes en relations complexes. C'est d'ailleurs ce qui en fait le coeur de la zone protégée de Vikos-Aoos, ou trouvent refuge des espèces menacées.