Vitsa

 

Les habitants de Vitsa ont fait de riches offrandes dans leurs tombes du VIIIe siècle av. J.-C. et de la période classique dont de nombreux navires en bronze importés et chers. A cette époque, la population s'accrut remarquablement avant une soudaine diminution au troisième trimestre du VIIIe siècle, atteignant son plus bas niveau au VIIe siècle av. J.-C. Après un court rétablissement au début du Ve siècle av. J.-C., la population a diminué graduellement jusqu'au troisième trimestre du IVe siècle av. J.-C., quand le village a été détruit par un incendie puis abandonné. Le site a été découvert en 1965 lors de la construction d'un réservoir dans la communauté de Vitsa et fouillé à partir de 1966. Notons les cimetières sud et nord et des quartiers d'habitations. Les monuments les plus importants sont :

Le quartier habité sans interruption du IXe au IVe siècle av. J.-C. avec des vestiges datés de cette époque. Aux Ve et IVe siècles, le quartier se prolongeait plus loin vers le sud. Lors des périodes géométriques et archaïques, les maisons étaient curvilignes lors que lors de la période classique, des structures rectangulaires ou carrées ont prédominé tout en continuant à utiliser le types plus anciens.

Le cimetière sud occupe un terrain en pente raide de 23,60m sur 16,50. De nombreuses tombes y ont été découvertes, allant du IXe au IVe siècle av. J.-C., avec des formes et un mode de construction différents.

Le cimetière nord occupe un terrain de 11m sur 12 situé au NE du quartier. Vingt-six tombes, datées du VIIIe au IVe siècle av. J.-C. ont été fouillées. Il y a de fortes similitudes avec celles du cimetière sud. Le tumulus date du IVe siècle av. J.-C. lorsque toutes les tombes ont été construites dans sa périphérie.

Dans les deux cimetières, les hommes ont été enterrés avec leur armure (épées de fer, couteaux, têtes de lance et poignards) et les femmes avec leurs bijoux (des péronés et des goupilles, des colliers, des anneaux, des ornements de cheveux).

Presque chaque tombe contenait deux ou cinq vases. Lors de la période géométrique ces vases étaient importés de Corinthe ou étaient produits localement, mais au IVe siècle av. J.-C., ils ont été presque exclusivement importés d'Attique.