SKOPELOS (Thessalie)

Superficie : 95 km²

Littoral : 67 km

Géographie : point culminant à 680m

Production : poteries et pruneaux de qualité

Villes : Agios Riginos, Agnondas, Daponte, Delfi, Elios, Episkopi, Glossa, Hora, Klima, Loutraki, Metamorphosseos, Neo Klima, Palio Klima, Palouki, Panormos, Peparethos, Prodromou, Selinous, Sendoukia, Skopélos, Stafylos, Trypiti

 

Rubriques : Beauté naturelle, Histoire

2ème plus grande île des Sporades après Skyros, c’est une série de collines semi-immergée, formées il y a 145 millions d'années à la fois de roche volcanique, de granit et de marbre, de calcaire et principalement de sédiments. Sa forme actuelle a été sculptée par l'érosion et la secousse de cette zone tectonique légèrement active. Les pluies hivernales l’ont couvert d’un manteau de pins, de chênes, d'oliviers et d'arbres fruitiers. Les forêts denses s'élevant au-dessus de basses falaises de calcaire blanc lui ont valu le surnom d’île "vert sur bleu". L’éloignement par rapport à l'industrie et au trafic maritime a permis de garder les mers autour de Skopelos parmi les plus propres et clairs de Grèce. Ses nombreuses baies, criques et plages attirent les nageurs, les plongeurs et les marins tout au long de la saison et certains insulaire y nagent même tout au long de l'année. L'intérieur de l'île est encore sauvage mais son réseau rénové de kalderimi, sentiers de pierres posées, permet d’explorer ses forêts, montagnes et vallées cachées dans des zones reculées accessibles seulement à dos d'âne ou un 4x4. Le mont le plus élevé est le Delfi culminant à 680m. Une courte promenade ou randonnée peut vous emmener en quelques minutes en pleine nature à couper le souffle. L’île possède différents monastères aux rares fresques murales et iconostase en bois sculpté, des églises blanchies, d'anciennes fermes traditionnelles construites en pierre et soit utilisée à l'année, soit pendant les récoltes... Son architecture avec des maisons de pierre hautes et étroites, des balcons et les toits en ardoise grise, a reçu depuis 1978 le statut de localité traditionnelle à la beauté exceptionnelle. On y trouve aussi plus de trois cents églises byzantines. Les colons préhistoriques construisirent des habitations sur les plages protégées telles que Panormos et Stafilos, mais aujourd'hui les principaux établissements sont Skopelos et Glossa ainsi que des dizaines de petits villages, hameaux et petits ports d’Agnondas, Elios et Loutraki. Les dynasties de l'île peuvent traverser les siècles mais certains ont des origines à travers la Grèce et au-delà. L'île produit des poteries et des pruneaux de qualité dont la culture est renommée à travers toute la Grèce. Les dernières décennies ont vu de nombreux changements avec une vie toujours mesurée par ses principales cultures de prunes, d’amandes et d’olives, mais une épidémie de phylloxéra dans les années 1940 a détruit la plupart des vignobles de l'île. Les prunes de Skopelos ont au moins trois variétés et vous seront servies dans les plats locaux à base de viande et en desserts, séchés comme les pruneaux. En plus de navires pour la guerre d'Indépendance, Skopelos a également lancé une flotte de pêche importante avec plus de quatre-vingt dix grands navires en mer au XIXe siècle, faisant ainsi la plus grande flotte des Sporades du Nord. La flotte a diminué depuis l'époque où un historien écrivit que la plupart des familles possédaient une part dans un bateau, mais les ports de l'île abritent encore des dizaines de bateaux, petits et grands. Ses trois principales flottilles de pêche à Skopelos, Elios et Loutraki, offrent presque tous les poissons de l'île et ses apiculteurs son célèbre à juste titre.

 

Histoire

Skopelos a été habitée dès le néolithique, fondée selon le mythe par Staphylos, fils de Dionysos et Ariane, qui l'a nommée Peparethos, comme la baie et le village moderne de Stafilos où de nombreux vestiges de l'époque minoenne ont été découverts vers 1936. Ses premiers colons étaient probablement des explorateurs crétois ayant apporté la vigne et d'autres cultures. L'île partage l'histoire de la région avec des siècles de colonisation par les Macédoniens, Romains, Byzantins, Vénitiens et Ottomans. A la fin de l'époque romaine, le saint protecteur et premier évêque de l'île fut un martyr. Durant l'époque byzantine, l'île servira de terre d'exil. Les Vénitiens l'envahissent en 1204 avant qu'elle ne redevienne byzantine puis grecque jusqu'à la chute de Canstantinople en 1453. Elle sera de nouveau sous domination vénitienne jusqu'à l'invasion turque en 1538 et la mise à mort de tous les habitants. Ce ne sera qu'aux XVIIème et XVIIIème siècles qu'elle recommencera à être habitée. Elle prit part à la révolution de 1821 et sera libérée en 1832 en même temps que les autres Sporades. Elle fut occupée lors de la Seconde Guerre mondiale et fait partie de Magnésie depuis 1944, dans la région administrative de la Thessalie.

 

Beauté naturelle d'un lieu unique

Un heureux hasard de la géologie a donné à Skopelos des plages de sable et de galets. La forme de l'île a été comparée à un saxophone, une hache, et un boomerang. L’interaction avec la vigueur les marées, les courants et les vents ont créé un littoral spectaculaire parfois inaccessible avec une falaise inhospitalière orientée vers le nord, quelques plages et la baie de Skopelos dans la partie orientale, et quelques baies sous la protection de collines. La géologie de la côte occidentale et sud a offert à Skopelos certaines des plus belles et plus propres plages de Grèce dont certaines sont encore intacte. Même si les grandes plages sont occupés en haute saison, elles ont toutes gardé leur état d’il y a un demi-siècle.

L'île possède plus d'une douzaine de collines dont seulement huit dépassent une altitude de 300m. Elles ont été façonnées au Crétacé (il y a environ 145 millions d'années) par des roches volcaniques et des sédimentaires, et faisaient partie d'une caractéristique géologique formée par le mouvement tectonique bougeant toujours mais lentement. Le massif central de Delfi, avec un sommet à 681 mètres, forme l'épine dorsale de l'île. La présence de tombes néolithiques à proximité Sendoukia suggère que la montagne ait eu de la valeur dans la cosmologie préhistorique de l'île. Une cosmologie entièrement différente est trouvée sur son plus proche rival, le mont Palouki (546m), dominant la capitale, où les versants raides ont attiré les constructeurs des huit monastères autour de ses sommets. Les fêtes religieuses associées à ces lieux de culte obligent les habitants de l'île à adopter au moins une pénitence symbolique dans les processions qu'ils impliquent. Malgré la fermeture de certains sites religieux, les insulaires gravissent encore la colline pour maintenir d'autres, dans des endroits éloignés non accessibles par véhicule. Les collines de Skopelos attirent un nombre croissant de marcheurs.

La végétation couvrant l’île est en grande partie une forêt plantée par l’homme, principalement de pins destinés il y a plusieurs siècles à la construction navale. Avant ce changement de l'écologie de l'île, elle était couverte d’un mélange de pins et de feuillus, mais aussi de plantes domestiques, d’oliviers, d’amandiers, de châtaigniers, de noyers, de pruniers, d’orangers, de citronniers, de pommiers, de vignes et de buissons de lentisques. Cette plantation qui différencie ses voisines feuillues d’Alonnisos et deSkiathos, couvre quatre-vingts pour cent de l'île avec un nombre estimé entre cinq et dix millions. Leur abondance a évidemment modifié l'écologie de l'île mais a surtout maintenu la couche arable et l'approvisionnement limité en eau naturelle de l'île. Bien qu’ils aient tous deux diminué au cours des siècles derniers, les olives et les vignes font partie de l'écologie de l'île depuis qu'ils ont été importés il y a huit millénaires (voir plus de vingt mille ans selon certaines sources). Des fruits rouges, des agrumes et des noix auraient également été importés sur l'île par des colons. Bien que certaines fleurs soient arrivées accidentellement, une partie est due à la culture humaine.

 

Cliquez droit sur la carte et vous pourrez faire un zoom.

Cliquez sur la bulle pour avoir les infos sur la ville.