Kefalari

 

Ce village de la municipalité d’Argos, au pied du mont Chaon, a beaucoup d'eau (**) et est criblé de grottes consacrées à Pan et à Dionysos. Dans le passé on y célébrait la fête dite « Tyrbé » (« le désordre »), à laquelle a succédé une panégyrie (fête), le 18 avril. Notons l’église dédiée à la Vierge avec sa façade et sa coupole dans les tons ocre chauds. Le campanile blanc est situé à l'emplacement d'un ancien sanctuaire dédié à Dionysos et Pan. Nous y trouvons un lac tranquille suivi d’une mini cascade sous les arches d'un pont.

On peut aussi y voir la pyramide de Kenchréai. Cette excursion est agréable l'été en raison de la fraîcheur des eaux de l'Erasinos, en surplomb desquelles s'élève un sanctuaire antique.

Du village on gagnera par une petite route la grande source (Kéfalari) de l'Erasinos à 2,5 km, au flanc du mont Chaon, où se trouvent les ruines de la pyramide de Kenchréai (aujourd'hui Helléniko). La pyramide serait le polyandréion (tombeau collectif) des Argiens vainqueurs des Spartiates dans un combat livré sous l'archontat de Pisistrate, en 669 av. J.-C. Bâtie en calcaire local selon une maçonnerie grossière mais solide d'appareil polygonal, elle aurait d'abord été un monument commémoratif avant d'être transformée par la suite en fortin.