Zografou (Mont Athos)

 

Le monastère cénobitique de Zografou (fête à la Saint-Georges, le 23 avril) est situé à 40 mn de marche de la mer. Bien que l'existence de ce monastère ait été mentionnée dès le XIIIe siècle, les bâtiments actuels sont bien postérieurs (rebâti au XIXe siècle). La tradition veut qu’il ait été fondé au Xe siècle par trois frères, Moïse, Aaron et Ioannis d'Achris. Vers la fin de la période byzantine, le monastère est détruit par des pirates et reconstruit avec l'aide financière de la dynastie des Paléologues. Initialement habité par des Bulgares, des Grecs et des Serbes, depuis 1845 on y trouve plus que des moines bulgares. Le katholikon (athonite, 1801) présente des reliefs maçonnés dans le mur. On trouve dans la cour la chapelle de la Vierge, la phiale (dont le bassin repose sur une figure de moine en marbre) et le cénotaphe rappelant le martyre de 26 moines anti-unionistes (1276). Les deux icônes miraculeuses de saint Georges, dans le katholikon, sont considérées comme présentant un grand intérêt. Sa bibliothèque abrite 126 manuscrits grecs et 388 slaves, et plus de 8.000 livres. Le monastère possède huit chapelles intérieures et huit autres extérieures ainsi que deux ateliers à Karyes et le Kelliou de la Transfiguration.