Simonos Petra (Mont Athos)

 

Construction la plus audacieux de la péninsule, le monastère cénobitique de Simonos Petra (Simon-Pierre) est un imposant bâtiment de plusieurs étages, campé sur un rocher du côté sud-ouest de la péninsule, un véritable chef-d'œuvre de l'architecture monastique. Il fut fondé par le bienheureux Simon (dont il prit le nom) au cours du XIVe siècle et pu se développer grâce à de nombreuses donations. Son histoire a été marquée par 3 graves incendies (1580, 1626 et 1891). Ayant été construit après le dernier incendie, le katholikon ne possède aucune fresque. Le monastère possède 15 chapelles, 5 Kellia dans Karyes et une forêt de noisetiers dont le bois est revendu à l'industrie du meuble. On accède au monastère par un pont à 3 rangées d'arches superposées et sa fête a lieu à la Nativité (25 décembre). Dans sa nouvelle collection de manuscrits, on remarquera un évangile enluminé, oeuvre de l'évêque Loukas et du moine Iakovos (1629), avec des scènes de l'Apocalypse de Jean sur la couverture précieuse de la reliure.