Dionysios (Mont Athos)

 

Le monastère cénobitique Dionysiou est situé à 5 mn de la mer. Sa fondation (vers 1370-1374) fut l'oeuvre du bienheureux Dionysios de Koressos (Kastoria) et de l'empereur Alexis III Comnène ainsi que son épouse Théodora (l'acte est encore conservé au couvent). Le site est remarquable, au sommet d'un haut rocher dominant la mer et des jardins en terrasses, la vue s'étend fort loin sur la côte. Le monastère a été détruit presque entièrement par un incendie en 1535 puis reconstruit. Son architecture fait partie des structures architecturale les plus audacieuses avec sa construction sur un rocher surplombant la mer. Bien que l'espace central soit assez limité, on y trouve quand même une église centrale et plusieurs chapelles dont de nombreuses avec fresques, ainsi qu’une tour défensive construite en 1520 et utilisée périodiquement pour abriter la bibliothèque du monastère. En 1546, le katholikon (1537-1547) consacré à la naissance de saint Jean-Baptiste fut orné de fresques par le peintre crétois Tzortzis, l'un des principaux représentants de l'Ecole crétoise. Il possède 5 coupoles et des typikaria (prothèse et diakonikon intérieurement arrondis mais extérieurement octogonaux) situés du côté est. On y trouve également un riche templon en bois sculpté et doré (XVIIIe s.). Le passage conduisant au réfectoire abrite des fresques byzantines représentant des scènes de l'Apocalypse (mi XVIème siècle et 1603). Ne pas manquer de contempler l'ambon en bois sculpté. Nous pouvons y voir de nombreuses portes sculptées du XVe siècle dont la porte d'entrée (représentations d'animaux mythiques). D’autres ont des marqueteries au goût oriental. Parmi les objets que le monastère se prépare à exposer dans un espace aménagé, on distingue une Crucifixion en ivoire du Xe siècle, une couverture de manuscrit en bois sculpté (XIIIe siècle), un évangile avec 80 miniatures (XIe siècle), le chrysobulle d'Alexis III (1375), la grande Deisis d'Euphrosynos (1542), la croix d'Hélène Paléologuina (XIV siècle) et le reliquaire de saint Niphon (1515). La fête du monastère a lieu le jour de la Naissance du Baptiste, le 24 juin.