LEFKADA (Iles Ioniennes)

Type : Préfecture

Superficie : 356 km² ou 295 km²

Littoral : 117km.

Point culminant : Mont Elati avec ses 1.182m.

Curiosités : Musée archéologique, bibliothèque, tombe, ancienne ferme, église byzantine.

Villes, sites, îles : Agios Nikitas, Agios Nikolaos, Apolpaina, Arkoudi, Athani, Cheloni, Dimosario, Elati, Formicoula, Frini, Hortaton, Kalamitsi, Kalamnos, Kalligoni, Karya, Kastos, Katomeri, Kavalo, Kythros, Lefkada, Madouri, Meganissi, Melissa, Nidros, Nydri, Nikianas, Papanikolis, Pétalou, Pidima, Poros, Porto Katsiki, Prinkiponissia, Provati, Rachi, Sessoula, Skorpidi, Skorpios, Sparti, Spartochori, Steno, Thilia, Tsoukaladès, Vassiliki, Vathi, Vliho

 

Autrefois elle était reliée aux côtes de la Grèce occidentale et constitua une péninsule jusqu'au VIIe siècle av. J.-C. lorsque les colons de Corinthe creusèrent un canal et la séparèrent ainsi du continent. Aujourd'hui la liaison se fait par un pont.

 

Lefkada (Leucade) est aussi verdoyante, découpée et agréable que Corfou, mais elle est moins à la mode. Ses principales agglomérations sont Nydri, Vassiliki, Agios Nikolaos, Vliho, Karya, Kalamitsi et Tsoukaladès. 2 petits ponts franchissent le canal séparant l'île au continent. L'extrémité sud de ses côtes est composée de la roche blanche ayant donné son nom à l'île et d'où la poétesse Sappho (amoureuse désespérée pour Phaon) se serait jetée à la mer. Comme spécialités notons le vin de Santa Mavra, les dentelles et la boutargue mais aussi l’huile, les saucisses, les charcuteries, les lentilles d'Eklouvi considérées comme les meilleures de Grèce et les tapis traditionnels. Dans certains villages de montagne les femmes continuent de porter le costume traditionnel.

Le Cap de Leucade ou Saut de Leucade est une haute falaise blanche qui suscite l'effroi. Dans la région se trouvent quelques traces d'un important sanctuaire antique dédié à Appolon Leucate. L’église Agios Nikolaos (XVIIe) a été construite à l’emplacement du temple.

Habitée vers le néolithique, les premiers habitants furent les Lélèges. Les fouilles archéologiques ramenèrent des objets d'époque mycénienne. Selon la tradition, ce sont les colons corinthiens ayant fondé la cité de Leucade (VIe siècle av. J.-C.) qui coupèrent l'isthme unissant l’île à la terre ferme. Au IVe siècle av. J.-C. vinrent les Macédoniens puis le roi Pyrrhus d'Epire et enfin les Romains (197 av. J.-C.). Elle passa ensuite sous le giron des Byzantins, longue et tumultueuse période qui s'acheva au XIIIe siècle avec la domination des Francs qui construisirent la fameuse forteresse d'Agia Mavra à l'intérieur de laquelle fut fondé le monastère homonyme. Nous avons ensuite les attaques puis l’occupation turque de nombreuses années, de 1479 à 1684 et l’invasion vénitienne. En 1797 l’île voit arriver les Français puis les Russes. Elle passe ensuite sous "protectorat" anglais qui se révèle plutôt come une nouvelle occupation dès 1815. 1864, elle est rattachée à la Grèce.

 

Les petites îles de Meganissi (22 km²) font aussi partie du nome. Meganissi est la plus grande, située à 4 miles nautiques à l'est de Nydri. Elle possède 3 hameaux : Vathi, Katomeri et Spartochori, ainsi que la grande grotte marine de Papanikolis ayant servit d'abri au sous-marin homonyme durant la guerre 1940-41. On y trouve des sites archéologiques. Les autres îles sont Kalamnos (20km² dont le port et chef-lieu est homonyme), Kastos et Arkoudi.

 

Notons encore les îles et îlots de Cheloni à l'Est de Nidros, Thilia à l'Ouest de Meganissi, Pétalou et Kythros au Sud de Meganissi, Provati au Nord de Kastos, Formicoula au Sud-Ouest de Kalamos, Agios Nikolaos à l'Est de Nikianas et Sessoula à l'Ouest d'Hortaton.

 

 

Légende : Retrouvez ici la signification des pictos (pop up).

En rouge : Tous les lieux que j'ai visités.

En bleu : Tous les autres lieux dont vous trouverez des infos sur ce site.