Amfissa

 

Amfissa était la ville la plus importante du Locris occidental. Selon des sources littéraires, sa fortification a été partiellement détruite et reconstruite lors de la période préchrétienne. Des parties datent d'avant la destruction de la ville par le roi Philipe de Macédoine, en 338 av. J.-C. Plusieurs segments du mur antique ont été réparés et de nouvelles sections ont été construites sous la domination franque au XIIIe siècle, les Catalans au XIVe siècle puis sous la domination turque. Le château médiéval, connu sous le nom de château de Salona et situé au milieu des oliviers, a été construit avec des pierres irrégulières, briques et plâtre, sur les vestiges de la fortification antique. Ce curieux château a trois enceintes. Nous pouvons y voir les restes de murailles d'appareil quadrangulaire et polygonal, deux tours de guet, deux portes, une citerne, un donjon circulaire et deux églises ruinées (une franque et une byzantine).

Amfissa est maintenant le chef-lieu de la préfecture. La petite localité conserve quelques belles maisons néo-classiques. Des plaques rappellent que certaines furent habitées par des héros de la Révolution durant laquelle la ville et sa région jouèrent un rôle non négligeable. Parmi les édifices religieux, on remarquera l'église byzantine du Sauveur (XIe s.) assez bien conservée. On peut visiter aussi un petit musée d'art populaire de Phocide.