PIREAS (Le Pirée)

Îles et îlots voisins : Psitalia à l'Ouest du Pirée.

 

(c) www.grecomania.net

 

Le Pirée est le port d'Athènes depuis l'antiquité, construit dès le Ve siècle av. J.-C. Ses fortifications ont été détruites à la demande des Perses en 404 puis restaurées en 394. Village de pêcheurs lors de la libération de 1827, il a été réaménagé au XIXe et intéresse les bavarois Schaubert, von Klenze et E. Ziller. Le Pirée s'étend au sud-ouest d'Athènes, à 10 km environ du centre de la capitale, à laquelle il est relié par des lignes de bus et par le métro. La ville moderne, construite sur la ville antique, est un grand centre naval et économique. Nous y trouvons 3 ports : le port central correspondant à l’ancienne Kantharos, la marina de Zea et Mikrolimano. De son port central partent tous les bateaux qui relient la capitale aux endroits les plus reculés de la Grèce insulaire et à l'étranger. Le quai E correspond à l'emporion du port antique. Derrière le port, on aperçoit la colline du Profitis Ilias et celle de Kastela, couverte de bâtiments néoclassiques et d'immeubles modernes qui semblent suspendus au-dessus de la mer. Les quartiers les plus touristiques et les plus animés du Pirée sont ses petits ports naturels, Mikrolimano, Passalimani, Zéa, Fréatida et Hadzikiriakio, bordés de nombreux restaurants où l'on déguste au bord de l'eau les succulentes spécialités de la mer, accompagnées d'un ouzo grec sans pareil. Le plaisir de ces repas s'accroit de l'odeur de la mer et de l'écho des innombrables caïques, voiliers et yachts, bercés par les eaux du port tout près des tables des tavernes. La marina de Zea (ex Pacha Limani) possède un quai en forme de croissant. A l’extrémité occidentale, près de la mer, se trouve un théâtre de l'époque hellénistique.

 

Kastella

Le quartier de Kastella (sur la colline du Profitis Ilias) possède des petites ruelles étroites, des escaliers, des maisons de l'entre-deux-guerre et des châteaux devenus des bureaux. Ce quartier est particulièrement magnifique au coucher du soleil.

 

La grotte du Profitis Ilias

C’est une grande grotte souterraine de 2500 m² richement décorée de stalactites, composée de deux branches reliées par un long couloir en pente. Chaque section se comporte d’une grande salle centrale entourée par de plus petits quartiers. Ceux de la section Est sont subdivisés par des murs en pierres sèches. L'entrée se fait via le toit de la grotte (8m) de la première salle. Au XIXème siècle, elle servit de refuge au chef des voleurs Davelis puis, avant la seconde guerre mondiale, un projet pour la transformer en centre de divertissement a vu le jour (abandonné par la suite). Des recherches menée durant les années '60 ont témoigné l’utilisation de la grotte comme habitation vers la fin de la période néolithique et au début de l'âge du bronze. Des fouilles archéologiques débutèrent en 1994 et mirent à jour différentes découvertes intéressantes. C'est la seule grotte d'Athènes ayant été habitée au néolithique.

 

Marina de Zéa et Passa Limani

Dans ce port de plaisance, on a reconnu, à l'Est de la pointe Alkimos, 94 loges de halage antiques. La Skeuothèque de Philon se trouvait sur la place Kanaris au Nord-est du bassin. La pointe Alexandra fermant le port à l'Est fournit les plus beaux exemples de maisons néoclassiques. Le quartier a été construit en 1895. Du côté opposé, au Sud-ouest du port, des vestiges du rempart et de loges de trières sont visibles dans l'eau.

En se rendant de Passa Limani à Mikrolimano, on gravira une falaise très crevassée identifiée avec le Sérangeion. Dans les crevasses, on découvrit les ruines de thermes dits "grotte de Zénon" (Spilia Zinonos).

 

Mikrolimano

Cette marina, l'un des coins les plus pittoresques du Pirée, au bassin encombré de navires de plaisance et de bateaux de pêche, occupe elle aussi un port antique entouré au IVe s. av. J.-C. par une série de 82 loges de trières (quelques traces sont encore visibles par eau calme au Sud et au Nord). De là, on gagnera la colline de Mounichie (aujourd'hui Kastella), l'un des quartiers populaires du grand port grec. L'ascension paraîtra peut-être assez ardue mais on sera récompensé par un beau panorama sur Le Pirée et le golfe Saronique.

 

Mais aussi...

Le théâtre municipal (1880 par Lazarimos), de style néoclassique, domine la place Koraï.

La station de métro Pireas est de style éclectique (1929).

Le musée naval, situé au fond de la marina de Zéa en contrebas du quai Thémistocléous, est consacré à l'histoire de la marine grecque depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours.

Le musée archéologique, un musée de la Marine (Akti Moutsoupoulou), une galerie municipale, la bourse et la mairie. Ces deux derniers bâtiments seraient à voir.

Ses vestiges antiques n'attireront que le spécialiste. Dans la zone dite Freatida (près de la côte) se trouvent les restes du mur du Pirée (anciennes fortifications). Le théâtre antique de Zea (IVe-IIIe siècle) se trouve près du musée archéologique.